Dans notre civilisation gréco-romaine, nos grandes références sont la Bible et la mythologie grecque. Et pourtant tout n'est pas rose chez les dieux grecs. On ne peut pas dire que l'esprit de famille soit très noble. Prenons Atrée, fils de Pélops, frère jumeau de Thyeste et mari d'Aéropé. Il avait très mal apprécié de voir sa femme et son frère se lier contre lui pour lui voler sa toison d'or. Après avoir tué sa femme, ce qui était très naturel, il semble pardonner à son frère et l'invite à un somptueux banquet avec de la viande au menu. Mais lorsque Thyeste comprit qu'il venait de manger les enfants qu'il avait eu avec Aéropé il digéra fort mal la chose. Il se dépêcha donc de faire un enfant avec la dernière fille qu'il lui restait ( Pélopa ) Ce garçon ( Egisthe ) serait son vengeur. Pour simplifier le problème Atrée tomba amoureux de Pélopa au point de croire que le bébé qu'elle portait était le sien. N'oublions pas qu'avant de tuer Aéropé Atrée lui avait fait deux garçons qui vont lui donner bien du souci : Ménélas, subjugué par la beauté d'Hélène allait plonger la Grèce dans une guerre de 10 ans. Son frère Agamemnon avait épousé Clitemnestre dont il eut trois enfants qui prolongèrent la tradition familiale d'entente cordiale : l'aînée Iphigénie fut sacrifiée pour permettre aux bateaux grecs d'avoir des vents favorables pour aller à Troie. Les deux autres enfants d'Agamenon, Electre et Oreste s'entendirent pour trucider leur mère avec son amant qui n'était autre que le pauvre Egisthe. Oreste fut ensuite poursuivi par les Erinyes à qui il demanda :

" Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes "P1040482