je ne suis pas de la génération qui lit sur les écrans, ni sur les tablettes électroniques ; je suis plutôt de celle que cela rebute sans pouvoir dire exactement pourquoi. Je trouve des éléments de réponse           ( comme disent les présentateurs de journaux télévisés) dans un récent article de Télérama.

D'abord cette merveilleuse invention qu'on appelle " hypertexte" ne nous laisse pas en repos et nous fait perdre très vite l'objet originel de notre recherche. On est sans cesse sollicité par des mots écrits en bleu et qu'on appelle bizarrement des "liens" alors qu'ils dispersent notre esprit en l'envoyant dans des univers différents où il perd très vite le sens de sa requête originale

il ne nous est plus possible d'avoir une idée approfondie sur un sujet comme nous le proposerait l'auteur d'un livre et nous nous contentons de connaissances superficielles. Grâce aux " moteurs de recherche" nous retenons moins les informations que la place où il est possible de les trouver sur Internet

Notre mémoire est libérée : inutile de s'encombrer l'esprit de dates historiques, des noms des pays ou des départements ou même des tables de multiplication : tout cela se retrouve facilement et s'oublie aussitôt

On nous dit que lorsqu'une nouvelle technologie se met en place, elle est toujours inhumaine et que l'esprit s'y adapte peu à peu

Il n'est pas certain que l'évolution que cela apporte compense la perte de notre indépendance et de notre raisonnement