... C'est l'histoire cette fois d'une petite fée des étoiles.
C'est  l'histoire d'une fillette pas comme les autres, enjouée, drôle toujours souriante et qui par-dessus tout se plait à cultiver son unicité. 
Elle a un prénom qu'on n'a jamais entendu depuis nos lointaines classes de mythologie ancienne mais qui signifie "tous les dons". 
Elle se contente d'en cultiver seulement quelques uns, pour ne pas trop nous impressionner surement. Ceci dit, on ne peut pas s'en plaindre: je préfère qu'elle exerce ses dons musicaux sur le piano que sur la batterie...
Elle est particulièrement douée pour faire le clown aussi
 
Cependant, personne n'a jamais réussi à la contraindre à faire quelque chose qu'elle n'avait pas décidé de faire par elle-même, encore moins de le faire à un rythme qui ne serait pas le sien, un rythme bien à elle comme peuvent en témoigner tous ceux qui ont côtoyé son quotidien, et surtout un rythme biologique avec lequel bien peu de gens sont capables de s'accorder
C'est probablement comme ca que cette petite fée choisit les gens qui auront la chance de bénéficier de ses pouvoirs magiques, de sa gentillesse, de sa générosité, de son incroyable spontanéité, de son déroutant sens de l'à propos, de sa mémoire éléphantesque, et de tant d'autres dons encore.
Elle a marché à deux ans, elle a parlé à trois, elle a perdu sa première dent à huit, et c'est donc en toute logique qu'elle sera (finalement) baptisée à 10 ans.
Dans la famille, pour les baptêmes, nous aimons planter des arbres. Enzo a eu son Olivier, Pandora aura son Murier. On avait bien pensé à un chêne truffier, mais c'est un peu surfait dans la région... Ne cherchez pas forcément une symbolique cachée, c'est Pandora qui a choisi. Elle voulait des mures la gourmande, alors plutôt que de planter des ronces, on a opté pour le Murier. C'est un peu plus subtil vous en conviendrez... C'est l'avantage de se faire baptiser à 10 ans: on choisit tout, ou presque. Elle a aussi choisi elle-même son parrain et sa marraine. Quand je vous disais que c'est une forte tête cette petite fée...
Alors voilà, famille et amis, nous retournons à Villespassans, sur les mêmes terres qui ont vu naitre plusieurs générations avant Enzo&Pandora, ces terres sur lesquelles poussent encore les racines de nos enfants, et sur lesquelles nous revenons tous les ans, comme en pélerinage, comme si emmener quelques poussières de garrigues de plus nous aidait à survivre aux frimas de nos lointaines contrées d'adoption. Comme si le chant des cigales nous aidait à traverser notre interminable hiver.
... C'est l'histoire cette fois d'une petite fée des étoiles.